UN AIR DE FAMILLE de Cédric Klapisch (1996)

Proposé par Jeanba, rédigé par Phil.

“C’est pour les enfants que c’est terrible. Heureusement qu’ils n’en ont pas.”

Yolande Ménard dans Un Air de Famille.

un-air-de-famille-projet-skynet

 

 

 

 

 

 

 

 

Famille n.f., cellule sociale bordélique et immuable contre laquelle on ne peut rien parce que c’est comme ça et si t’es pas content c’est pareil alors tu fais avec, tu te débrouilles comme un grand et tu la fermes !

Ben ouais, les mecs. S’il y a bien un principe complètement universel et intemporel rendant égaux les humains du monde entier (et même certains animaux si l’on en croit Walt Disney), c’est bien celui-ci : la famille, c’est le bordel !

Honnêtement, vous en connaissez, vous, des familles qui échappent à ce principe ? Moi pas. A peu de choses près, c’est l’un des seuls trucs aussi compliqués que les histoires d’amour (alors que c’est quand même déjà pas mal, faut bien l’avouer). Sauf que là ça se pratique à plusieurs et (normalement) sans sexe. Du coup c’est un cran, voire carrément plusieurs crans au-dessus de la relation amoureuse sur l’échelle bordélique, étant donné qu’il y a déjà un élément de réconciliation en moins dans le processus d’engueulade. En termes de bordel, la famille est donc ce qui se fait de mieux, et de très loin.

Un-air-de-famille_portrait_w8585

A l’image d’une mauvaise herbe généalogique, le bordel familial ancre ses racines dans le terreau d’un passé remontant parfois jusqu’à plusieurs générations. C’est là qu’il puise toute son inspiration vicieuse pour venir germer de façon plus ou moins violente dans le présent, créant parfois de profondes rancœurs capables d’amener des instants uniques de conflits explosifs au cours desquels on “lave le linge sale en famille” : Un-air-de-famille_portrait_w8584on ressort tous les vieux dossiers, on règle les comptes, on se balance tous les non-dits à la gueule, toutes les animosités. Dans ces moments-là, ça part dans tous les sens et tout le monde en prend pour son grade… C’est ce que l’on appelle en termes sociologico-scientifiques, une “explosion de bordel familial latent”. Et quand ça pète, ça pète fort !

Chez la famille Ménard, tous les éléments sont justement réunis pour créer cette nitroglycérine familiale particulièrement instable. Il suffira d’ajouter une goutte d’eau dans chacun des vases des trois frangins pour que, le temps d’une soirée, la famille Ménard toute entière se retrouve en pleine guerre des tranchées dans le café du défunt paternel, perdu dans le fin fond du trou du cul du Loiret (le Loiret… rien que ça, moi ça m’énerverait déjà pas mal). 6a00d83451b18369e200e55002c7f98834-640wiAinsi, ce qui devait être une banale réunion de famille hebdomadaire tourne rapidement au carnage.

Ben ouais, mais y a des jours comme ça où il vaudrait mieux pas trop trop nous faire chier. Pas de bol, c’était le bon jour pour personne dans la fratrie Ménard, composée de Jean-Pierre Bacri (Henri, l’éternel raté), Wladimir Yordanoff (Philippe, l’éternel chouchou à sa maman) et Agnès Jaoui (Betty, l’éternelle… euh… fille). Les tensions professionnelles et/ou les problèmes de couple de chacun exacerbent à l’extrême le “bordel familial latent” et finissent par engendrer la fameuse “explosion”, prenant ici les traits d’une baston de western dans un saloon… mais dans un troquet du 45. Attention : grosse ambiance !

Un-air-de-famille_portrait_w8582

Épaulés par une odieuse matriarche amoureuse d’un vieux labrador paralysé et à moitié aveugle, ainsi que par Jean-Pierre Darroussin et Catherine Frot (les “pièces rapportées” de la famille), les Ménard dégainent leurs colts verbaux et criblent de vannes acerbes tout ce qui leur passe sous la main dans cet habile huis-clos mijoté à la sauce “France profonde” et servi sur son lit de classe moyenne virant vers le beauf. Un carnage qui se déguste sans faim.24A44134 Une pure merveille !

Si l’adaptation cinématographique de la pièce de théâtre est clairement réussie par Klapisch, ce sont surtout les dialogues et l’interprétation qui élèvent Un Air de Famille au firmament de la comédie made in France. Génies d’un humour à la fois bien punchy, bien noir et terriblement juste, Jaoui et Bacri ont écrit des répliques faisant mouche à tous les coups. On s’indigne parce que ça choque de voir un mari parler ainsi à sa femme. On se moque parce que c’est pathétique d’être têtu à ce point-là. On s’émeut parce que c’est beau des gens qui tombent amoureux. Mais surtout, on se marre parce que c’est drôle de faire de l’humour sur ce bordel familial qu’on connaît si bien. Finalement, c’est assez incroyable tout ce qui peut se passer en l’espace de quelques heures dans un bistrot du Loiret un vendredi soir…

1996 Air de familleMais ces idées, aussi géniales soient-elles, resteraient bien peu de choses sans des acteurs d’exception. Bacri et Jaoui sont bons, certes, mais j’ai envie de dire que, malgré son efficacité, leur style ne surprend plus. En fait ce n’est pas du côté de la famille Ménard qu’il faut aller chercher l’exceptionnel, mais plutôt vers les “pièces rapportées”. Jean-Pierre Darroussin et Catherine Frot. Denis et Yolande. Le serveur philosophe et la bourgeoise complètement à l’ouest. Ces deux-là ont beau être les dommages collatéraux de cette “explosion de bordel familial latent”, rien (ou presque) ne semble pouvoir ébranler leur profonde et sincère gentillesse. Et pourtant ils sont en face de sacrés spécimens de connards, c’est moi qui vous le dis ! Cette alliance inconsciente des “gentils” contre les “méchants” (alliance qui s’avèrera même salvatrice pour tout le monde), amènera d’ailleurs Denis et Yolande à s’illustrer avec une scène de danse (un rock tout simple) devenue mythique. Et je suis désolé de vous dire ça comme ça, mesdemoiselles (en même temps, je fais ce que je veux), mais cette séquence vaut tous les p****** de portés de Dirty Dancing du monde !

Voilà. Finalement, c’est peut-être ça la solution au bordel familial : un jukebox des 80’s, un bistrot pourri, et un rock tout simple.

A méditer et à essayer à la prochaine cousinade…

Allez, salut !

9A444134

Bande-annonce

Si vous voulez en savoir plus sur Un Air de Famille, c’est par ICI.

Plus de lecture ?

Tagged , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *