SE7EN de David Fincher (1995)

Blague de Jeanba rédigée par Phil.

« … but he’s not the devil. He’s just a man », William Sommerset dans Se7en.

se7en

Si vous ne connaissez pas John Doe, il est grand temps de faire sa connaissance. Voici plusieurs points, (plus ou moins) volontairement mis dans le désordre, qui vous aideront dans cette démarche.

John Doe, c’est le meilleur serial killer que le cinéma ait jamais porté. Il est capable, entre autres (et c’est important de le souligner), de torturer un mec chez lui pendant un an sans broncher, en prenant des photos, en accrochant des petits sapins qui sentent bon et en payant le loyer rubis sur l’ongle tous les mois.

seven-ending-john-doe-ps

John… He’s the man !

John Doe est complètement taré et il aurait mieux valu ne pas trop le faire chier pendant sa semaine de travail. Demandez à l’Inspecteur David Mills ce qu’il en pense…

John Doe est quelqu’un de cultivé. La preuve : il a une carte de bibliothèque et il lit plein de bouquins. Pour ses meurtres sanguinaires et élaborés, il s’inspire des Sept Péchés Capitaux de la Bible et de récits du Moyen-Age super pointus. Moi je dis : « Monsieur » !

Lorsqu’il travaille, John Doe fait preuve d’une grande créativité (ce qui plaît encore une fois énormément à Jeanba). John Doe est un artiste. Comme il le dit lui-même, son « œuvre sera étudiée ».

John Doe sait vivre dans son monde, même s’il le déteste au plus haut point, et cela est un atout capital pour tout serial killer qui se respecte. Il peut se faire passer pour un journaliste, commander une « œuvre d’art » dans un sex shop S.M., passer le week-end dans un cabinet d’avocat sans se faire repérer ou faire chanter tout un département de police… C’est au choix.

800_seven_blu-ray_3xps

Et ouais, mec…

John Doe arrive avec une facilité déconcertante à se jouer du duo de flics le plus efficace depuis L’Arme Fatale (1987). Brad Pitt et Morgan Freeman, la fougue et l’expérience… John Doe s’en tape ! Au contraire, être pourchassé par ces mecs lui donne de l’importance et, finalement, il aime bien ça.

John Doe s’est donné pour mission de plonger le monde dans les Ténèbres et il y arrive terriblement bien. C’est donc grâce à lui que Se7en est LE film noir moderne de référence (on dit « néo-noir » apparemment). Merci John !

John Doe (si vous regardez dans Wikipédia) c’est le nom qu’on donne de l’autre côté de l’Atlantique aux cadavres ou aux patients d’hôpital qui n’ont pas d’identité. Ce qui souligne le fait que John Doe pourrait être votre voisin, votre coiffeur, le maire de votre ville ou votre beau-frère. Il pourrait être n’importe qui… Flippant, non ?

John Doe semble avoir un certain pouvoir sur la météo tout au long du film et ça aussi, c’est assez flippant.

On ne sait pas vraiment où se passe l’histoire de John Doe, ce qui laisse à penser qu’elle pourrait se dérouler dans n’importe quelle grande ville. Chez vous peut-être.. ?

La police n’attrape pas John Doe, c’est John Doe qui se rend à la police s’il le veut bien et quand il l’a décidé.

John Doe est très déterminé. Il a tout calculé et, quoi qu’il arrive, il ira jusqu’au bout de sa mission.

William Sommerset dit que John Doe « est juste un homme » mais j’ai beaucoup de mal à être d’accord avec lui.

John Doe c’est LE second rôle par excellence, celui qui fait tout un film en une seule apparition. Une fois qu’on l’a vu, on ne l’oublie jamais et ça, c’est la classe !

Sinon, ces derniers temps, on nous fait tout un foin avec Chuck Norris et John Doe ne comprend vraiment pas pourquoi…

cin_se7en8

Bande-annonce

Pour en savoir plus sur Se7en, c’est par que ça se passe.

Plus de lecture ?

Tagged , , , , , , , ,

3 thoughts on “SE7EN de David Fincher (1995)

  1. Kmille H dit :

    J’aime !

  2. Hans dit :

    Belle chronique, j’adhère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *