I… COMME ICARE de Henri Verneuil (1979)

Dépoussiéré par Jeanba.

« Cette histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. »,  Boris Vian.

i-comme-icare-projet-skynet

03Il est des histoires qui ne vieillissent pas, surtout lorsqu’elles sont portées par des immortels comme Henri Verneuil et Yves Montand.
Thriller politique aux références historiques comme le meurtre de JFK, I… comme Icare déroule sans empressement son intrigue sous les balancements de la musique de Morricone.
Il est ici question d’assassinat du président, de procureur incorruptible, de théorie du complot et d’enquête tellement complexe que même Columbo a refusé de s’en occuper.
Certes, le rythme est lent et le spectateur peu assidu pourrait vite sombrer dans le M…comme Morphée. Cependant, on se prend vite au jeu du fin limier aux côtés de l’inflexible, voire rigide, procureur Volney.02
On piste chacun des détails qui pourraient faire référence à l’affaire Oswald (comme le nom du suspect Daslow, qui en est un anagramme), on prend plaisir à voir mise en scène la fameuse expérience de Stanley Milgram sur la soumission à l’autorité et on se laisse emporter par la crainte que tout ça soit possible, voire réel. On sent cette pression étouffante, à mesure qu’on approche de la vérité. On ébauche en même temps que Volney des théories qui pourraient satisfaire le désir de comprendre. On se retrouve dans un monde où pouvoir et violence semblent se rapprocher jusqu’à se confondre, dès que les hautes sphères sont atteintes.
Peut-être étais-je particulièrement réceptif ce soir-là, ou bien est-ce simplement un joli cru… I…comme Icare a en tout cas su me laisser dans ce silence et cette réflexion après projection qui marquent pour moi les bons films. On est pris de l’envie d’enquêter sur les Affaires d’Etat qui jalonnent les chroniques de notre temps, de jouer nous aussi au plus malin avec les secrets de la grande Histoire.
01
Une chose est sûre, ce film m’a donné l’envie de relire des thrillers politiques et paranoïaques et, pourquoi pas, de revoir le JFK d’Oliver Stone (1991)
Plus d’infos sur I… comme Icare ici.

Plus de lecture ?

Tagged , , , , , , , , , ,

4 thoughts on “I… COMME ICARE de Henri Verneuil (1979)

  1. Phil dit :

    Jeanba, tu me regarderas la saga Twilight dans son intégralité et en une seule fois pour avoir fait ton texte sur un film que je n’avais pas choisi ! Petit insolent va !

  2. jeanba dit :

    T’étais en voyage à Vegas… Salaud !
    De dépit, j’ai plongé dans le sérieux des 70’s d’un auteur français. Le parfait opposé.

    ps: stp, pas les loups garous emos et les vampires sucrés en punition. J’ai même pas supporté de voir l’affiche.

  3. Cyrielle dit :

    « Il faut respecter les rêves, il nous consolent de la vulgaire réalité et ils nous réchauffent l’âme. Buvons à ce monde invisible, nous pourrons enfin réaliser nos rêves. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *